f99576704

Comedia del arte au sommet de l’Etat

Jan 17 2017
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Alors que les primaires de la gauche ressemblent de plus en plus à une mascarade, les ralliements incertains, pressentis ou déclarés des proches et ministres de François Hollande à Emmanuel Macron font tomber les masques. C’est bien la gauche qui est en marche, sans savoir où elle va, ni qui elle est.

A un moment où les Etats-Unis veulent mettre en demeure l’Europe, où le Brexit risque d’affaiblir notre économie, où le chômage touche 6 millions de nos concitoyens, où nos aînés voient leurs ressources déstabilisées et où les menaces terroristes persistent, ces atermoiements et manœuvres politiques ne sont pas dignes et menacent l’avenir de la France.

Face à l’adversité, refusons l’opportunisme, choisissons le courage, la ligne droite. Nous avons besoin de solidité dans les convictions, d’un programme et d’un cap clair, ce que propose François Fillon. Ce sont nos principes qui font nos forces. C’est ce à quoi j’adhère. Comme l’écrivait Albert Camus, à la sortie de la guerre, « Notre monde n’a pas besoin d’âmes tièdes ».