Lettre commission d’enquête

François Fillon, la contre offensive

Mar 27 2017
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Contre offensive de François Fillon avec le soutien solide et unanime de la droite et du centre.

S’il fallait une illustration de l’urgence de l’alternance, peut-on rappeler que la dette brûle à 2150 milliards €. N’est ce pas la marque d’une faillite quand on voit le niveau persistant du chômage en France (1 million de chômeurs de plus en 5 ans), la faible croissance prévue pour les deux années à venir. Qui peut encore créditer le Gouvernement Hollande et son candidat Emmanuel Macron d’une consistance politique quand on sait que seules les réformes appropriées et courageuses du marché du travail, des charges des entreprises, et de la formation professionnelle changeront véritablement la donne ?

Les Français ne sont plus dupes. Le battage médiatique, les violations successives du secret de l’instruction et de la présomption d’innocence au pays des Droits de l’homme, le retour d’un gouvernement socialiste via Emmanuel Macron, se retournent désormais contre les instigateurs d’une campagne détournée de son sens. Les Français veulent retrouver l’ordre, la croissance, l’emploi, la puissance et l’assurance de la solidité dans la conduite des réformes nécessaires. François Fillon, imperturbable dans sa détermination à servir notre pays, s’impose, et de très loin, sur les véritables priorités qui doivent inspirer notre vote.