présidentielle

Je saurai vous défendre

Avr 24 2017
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

L’alternance politique reste notre combat.

Les élections ne sont pas terminées, c’est le deuxième tour et les élections législatives qui détermineront l’avenir de la France. A l’issue d’une campagne inédite et violente qui a placé Emmanuel Macron et Marine Le Pen en tête du premier tour, la France se divise et voit les formations extrémistes progresser. Il faut d’abord répondre à ce défi.

Je salue l’engagement de toutes celles et ceux qui ont porté les valeurs de la droite et du centre au service d’une transformation radicale de notre société. C’est la tendance qui s’est clairement affirmée dans ma circonscription. Au-delà de la déception et de la colère légitimes liés à une campagne très éloignée des enjeux du réel, j’affirme que nos valeurs restent essentielles dans ce contexte et au cœur de l’alternance dont notre pays a besoin. Nous avons besoin de toutes nos forces. D’abord pour réaffirmer notre vision républicaine de la France. Le Front National est synonyme de renoncement, d’affaiblissement et d’isolement pour notre pays. Il ne doit y avoir aucun doute sur ce point. Pour ma part, je voterai Emmanuel Macron, même si son programme, son ambiguïté politique appuyée sur des attelages baroques ne rassure pas et n’assurera pas la transformation radicale dont la France a besoin.

Nous devons imposer nos choix.

J’appelle à l’unité et à la solidarité de nos forces pour le second tour et pour les législatives qui fixeront la ligne politique des 5 prochaines années. J’appelle à la mobilisation de toutes celles et tous ceux qui veulent une vraie alternance et qui doivent en faire une ligne de rassemblement pour imposer notre majorité à l’Assemblée Nationale.

Je serai, ici, au cœur de notre région, en première ligne de cet élan républicain.