présidentielle

Présidentielles 2017 : Un vote sans adhésion

Mai 08 2017
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Les Français ont dit non, avec raison, au Front National.
Je salue la victoire attendue d’Emmanuel Macron tout en estimant qu’elle n’ôte rien aux inquiétudes et attentes de nos concitoyens. Le taux historique de l’abstention, le nombre très élevé de bulletins blancs ou nuls traduisent le vote de protestation exprimé par des millions de Français qui refusent la continuité de l’échec.
Une large partie de nos concitoyens ne se reconnaît pas dans ce résultat. Ma circonscription traduit pleinement ce constat.
Emmanuel Macron largement soutenu par la gauche, n’a pas aujourd’hui de majorité politique claire.
Notre responsabilité est donc grande, éviter toute fracture sociale et politique, répondre aux problèmes quotidiens de la population et aux défis réels, tant économiques que sécuritaires, de notre pays.
L’alternance franche et sans équivoque se fera avec la famille de la droite et du centre, unie et mobilisée, dès aujourd’hui, sur son projet, le seul en mesure de répondre aux besoins et aspirations des Français. Les élections législatives créeront ce sursaut dont la France a besoin.